Votre vie ne fais que commencer.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oui mais non, t'es qui toi ? [LIBRE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Melizza Botteli
    ♣ Vampire.

avatar

▬ MESSAGES : 6
▬ DATE D'INSCRIPTION : 16/09/2011

MessageSujet: Oui mais non, t'es qui toi ? [LIBRE]   Mer 21 Sep - 14:50

    "JE RÊVE ??"

    Non visiblement, non. L'homme empestai l'alcool et sa manière de me fixer me prouvait bien que ses envies étaient tout autre que de seulement me regarder en souriant bêtement.

    "Allez chérie, viens, laisse toi aller."

    Sa main alla directe là où il ne fallait pas. Parfaitement énervée, je le tua d'un coup de croc, sans boire une seule goutte de sang, fidèle à cette promesse que je me suis faite. Je partit de cette boite de nuit où pullulai les ivrognes et décida d'aller me mettre à l'abris avant le soleil. Dire que nous, Vampires, seigneurs de la nuit, étions terrifiés par le Soleil.
    Je n'ai pas dit que nous étions tous désintégrés au soleil, mais moi, je n'aime pas plus que ça.

    En sortant de la boîte, furieuse, mes yeux verts lançant des éclairs, je me mis à courir pour rejoindre le château. Je haïssais le soleil & tout le reste. Il fallait que je rentre. Vite. Maintenant.

    Je me fit tranquillement une petite pointe de vitesse et arrivais devant la ruine. J'aimais cet endroit, on y était tranquille. Avant de rentrer dedans, je chassa une biche et bu son sang. Je me contentai de ceci. Je ne voulais pas ressembler à ces vampires amateurs qui courent après le sang humain. J'avais encore de la classe moi.

    En franchissant la lourde porte en bois, je fut surprise du nombre bas de vampires rentrés. Puis je compris où ils étaient: en ville, à la grosse fête des mortels, à ce régaler du "précieux" liquide rouge. Et je soupira longuement. Je passa une langue sur mes lèvres et passa devant un petit groupe qui se partageais une victime. Dégueulasse, c'est tout.

    Je pris dans la cuisine un verre d'alcool, du rhum. J'aimais le rhum et alors ? Je me mis dans un des canapés défoncés du manoir, pris mon sac et en sortit un livre. C'est fou comme certains écrivains de maintenant me captivent. Un de mes congénères passa en riant à la vue de mon bouquin et mon regard le fit taire. A 106 ans, j'estime avoir le droit de les envoyer chier...

    Un autre vampire arriva et je lui dit, sans même lever les yeux de mon bouquin, entre deux gorgée de rhum:

    " Fous moi la paix."

    Tout en tact et en délicatesse, du tout signé Melizza Botteli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebekah C. Smith
    ♣ Vampire.

avatar

Féminin
▬ MESSAGES : 22
▬ DATE DE NAISSANCE : 17/07/1999
▬ DATE D'INSCRIPTION : 21/09/2011
▬ AGE : 19

Are you Alive ?
Toi ♣:
Ta life ♣:

MessageSujet: Re: Oui mais non, t'es qui toi ? [LIBRE]   Mer 21 Sep - 20:28

Je soupirai. Une journée de plus ou je n'avais strictement rien à faire de ma journée, comme ça arrivait souvent ces derniers-temps. Je secoue la tête, rejetant mes cheveux en arrière. J'avais soif. Une soif terrible qui vous brûlait les veines, une soif que les mortels ne pourraient pas ressentir.. Une soif que moi-même je n'aurai pas ressenti il n'y a encore qu'un an de cela. Et pourtant, malgré cette obsession constante au sang, malgré la douleur qu'elle me faisait ressentir et tout le tralala, elle ne me dérangeait nullement. Même si évidemment, c'était directement plus dérangeant d'avoir envie de vider son/sa meilleure ami(e) de son sang dés qu'il se coupe au doigt, à tel point qu'on est obligé de détourner la vue pour tenter de faire cesser cette envie presque irrépressible.

Je rejette une mèche de cheveux rebelle derrière mon oreille, m'enfuyant rapidement dehors, allant faire un tour à l'improviste chez les mortels. Il pleuvait des cordes dehors. Paaarfait. Je souris en coin et m'approche rapidement à pas félins d'une proie potentielle : Un magnifique apollon brun avec des cheveux repartant en spikes sur l'arrière, doté de superbes yeux marrons, de peau basanée.. Réellement sexy. Détaillant ma victime d'un air appréciateur, je passe presque inconsciemment ma langue sur mes lèvres tandis qu'il se tourne vers moi pendant que je tentais de reprendre un air plus ou moins.. Normal.


« Excusez moi ! Je peux vous aider? »
me demanda-il, visiblement troublé par le regard de prédateur que je lui lançais depuis maintenant une demi dizaine de minutes. Je prends un air dubitatif habituel, souriant en coin en haussant un sourcil. « C'est probable..» murmurais-je, m'approchant vitesse vampirique de lui en me retrouvant derrière lui en une fraction de secondes. Je sentais sa respiration devenir nettement plus rapide, sans aucun doute effrayé tandis que je le tuais froidement, sans aucun remords.

Après tout, la nature était faite comme ça : Le plus fort écrasait le plus petit, c'était comme ça et pas autrement. Je pose mon regard sur le cadavre, le laissant pourrir comme une chose de moindre importance dans ce lieu-là, il serait vite découvert et ça ferait un tabac dans les médias, eenfin. Pas grave, ça les fera se méfier comme ça et peut être que l'espèce humaine en deviendra moins débile, même si c'est pas gagné.

Ensuite, je regagnais le chemin du château, ayant décidé d'aller y faire un faux tour, par simple envie quelconque. En réalité, ce lieu ne m'apportait rien mise à part le fait d'avoir un genre d'abri, d'endroit ou vivre avec d'autres gens étant considérés comme mes 'semblables'. Je rentrais et me dirigeait instantanément vers la cuisine, allant chercher une poche de sang qui trainait par là, après avoir vérifié qu'elle était fraîche et bien fermée tandis que j'allais m'affaler dans un canapé face à une autre fille qui y était déjà, et qui ne me rappelait réellement personne que j'aie déjà rencontré. « J'tai pas sonné. » répliquais-je en haussant un sourcil en signe de provocation, fronçant les lèvres par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melizza Botteli
    ♣ Vampire.

avatar

▬ MESSAGES : 6
▬ DATE D'INSCRIPTION : 16/09/2011

MessageSujet: Re: Oui mais non, t'es qui toi ? [LIBRE]   Mer 28 Sep - 17:13

Le vampire me rétorqua, affichant une moue de mécontentement:

« J'tai pas sonné. »

Je la dévisageait, puis regardait ses fringues. L’oeuil critique, je notai les petites gouttes de sang.
Visiblement, c'était une de ses ado rebelles. Je lui répondit alors, d'une voix posée et lente :

"Quand on est plus jeune, on est polie avec les aînés."

L'ignorant superbement, je me remis à mon livre, en buvant un peu de rhum de temps à autre. Ce livre était tout bonnement passionant, je ne le quittais plus. Un passage fit allusion à la Première Guerre. Je le posai, ne voulant pas continuer. Pour le moment en tout cas. Je fini mon verre de rhum et le reposa à la cuisine. Le groupe avait fini de boire leur victime. D'une voix dédaigneuse, je leur fit remarquer que le canapé était dégueulasser de sang. Ils m'observèrent longuement, mais je partis avant qu'ils ne fassent une remarque.


EN COURS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oui mais non, t'es qui toi ? [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oui mais non, t'es qui toi ? [LIBRE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ENTRAINEMENT SOLO (Agilité)] Ne limite pas tes défis, mais défis tes limites. — Libre.
» Mais qui a inventé les escaliers ?! [Libre]
» (DEMI-FRERE) on a vécus ensembles, mais tu m'ignores. 1/1 libre + (DEMI-FRERE/SOEUR) on se connait pas. 1/1 libre.
» Cours de dissection [Pv : Libre mais nombre de places limité]
» Luna et Patricia[Libre(mais demandez avant de poster)]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The victorian hour :: || Hors terres || :: Archives-
Sauter vers: